La Faune Imaginaire

LA FAUNE IMAGINAIRE Le Musée régional de la Côte-Nord présente La Faune Imaginaire, une exposition de l’artiste baie-comoise Catherine Arsenault du 19 mai au 3 septembre 2017. Le vernissage aura lieu le mercredi 21 juin 2017 à 17h30, en présence de l’artiste.

Fascinée par les formes organiques, Catherine Arsenault se concentre principalement sur la fabrication d'objets à l'échelle humaine dans sa pratique artistique. Par leur physionomie et leur position dans l'espace, ses sculptures interpellent le corps, entrent immédiatement en relation avec le spectateur et le déstabilisent dans ses références visuelles. Bien qu'elles suggèrent des éléments du réel, ses œuvres sont d'abord issues de formes intuitives. L’artiste imagine et invente de nouveaux systèmes évoquant la nature, constituant le point de départ de ses recherches plastiques et motivant ses actions avec la matière en atelier. Les associations et les mélanges inattendus avec des matériaux variés créent un effet de surprise qui la guide dans la suite de son travail. La juxtaposition de matières hétéroclites et le traitement de la couleur produisent des jeux de contrastes et des ambiances singulières dans ses œuvres installatives.
Basé sur le métissage entre l’art contemporain et l’imaginaire de l’enfant, le projet La Faune Imaginaire a débuté en 2012 dans différents centres de la petite enfance de Pessamit, Baie-Comeau, Uashat et Sept-Îles. L’artiste y rencontrait des enfants de 3 à 5 ans et leur proposait de dessiner leur animal favori ou d’en inventer un. Cette thématique facilitait le contact avec les jeunes enfants et permettait d’observer la place que l'animal occupe dans l'imaginaire des deux cultures présentes sur notre territoire. Les dessins recueillis lors de ces rencontres constituaient ensuite la base de sa réflexion en atelier. Les sculptures ont d'abord été inspirées par la ligne spontanée de l'enfant. Arsenault souhaitait créer ces objets à partir d'une trace qui n'est pas la sienne et ainsi, se déstabiliser.

Au final, 5 dessins d'enfants ont été sélectionnés pour la réalisation de ce bestiaire. La totalité des dessins (213) a été utilisée pour réaliser un court film d'animation qui fait également partie de l'exposition finale. Appuyée par une trame sonore de l'artiste électroacoustique Fabiola Ugarte-Kopanski, la vidéo souligne le lien entre les dessins d'enfant et le bestiaire sculptural. Sa présentation vise également à intégrer tous les participants à l'exposition finale et témoigne de leur précieuse collaboration au projet.

CATHERINE ARSENAULT vit et travaille à Baie-Comeau. Elle obtient un baccalauréat en arts plastiques de l’Université Laval en 2008. De retour dans sa région natale, elle débute une production en sculpture, installation et bande dessinée. Parallèlement, elle poursuit son travail en arts visuels au sein du Collectif de la Dérive, un regroupement d’artistes en art contemporain sur la Côte-Nord. Arsenault est récipiendaire de bourses du Conseil des Arts et des Lettres du Québec. La Faune Imaginaire a été soutenu par une bourse de la relève du CALQ et a permis à l’artiste de remporter le prix Relève artistique du Conseil Régional de la Culture et des Communications de la Côte-Nord en 2013. Ce projet a également représenté la Côte-Nord dans le cadre des rencontres Mouvances Boréales dans l'exposition 50e Parallèle Nord présenté à la Maison de la Culture Frontenac à Montréal en 2014.

Ce projet a été possible grâce à l'appui de la ville de Baie-Comeau, du journal Le Manic, de la Caisse populaire de Baie-Comeau, de la SADC de Manicouagan et du Conseil des arts et des lettres du Québec.

LE MUSÉE RÉGIONAL DE LA CÔTE-NORD EST SUBVENTIONNÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DES COMMUNICATIONS DU QUÉBEC ET LA VILLE DE SEPT-ÎLES.


Catherine ARSENAULT
La tortue (qui crache quelque chose de dégoûtant), 2012
Plâtre, papier mâché, acrylique, bois flotté
© Catherine ARSENAULT